Corot
Jean-Baptiste Camille Corot




Boucher
Cassatt
Courbet
Corot
Degas
Derain
Fragonnard
Gainsborough
Gervex
Greuze
Guillaumin
Ingres
Laurencin
Luce
Munier
Magritte
Matisse
Modigliani
Seurat
de Staël
Toulouse Lautrec
Valadon
Vermeer



Recherche personnalisée

Jean-Baptiste Camille Corot est né rue du Bac à Paris, en 1796 ; il est issu d’une famille de commerçants aisés qui tenaient un magasin de mode réputé situé à l’angle de la rue du Bac et du quai Voltaire à Paris. Ce n'est qu'à l'âge de 26 ans que ses parents vont l’autoriser à poursuivre une carrière de peintre, en lui donnant une rente annuelle qui lui permettra de se livrer à son art.
En 1822 , Corot entre dans l'atelier du peintre Achille Etna Michallon, qui a le même âge, et avait obtenu le Grand Prix du paysage historique en 1817. C'est lui qui donne à Corot les principes du néoclassicisme et l'encourage à travailler en plein air. Son professeur étant décédé prématurément, Corot poursuit sa formation avec celui qui fut le formateur de Michallon, Jean-Victor Bertin. Celui-ci l'incite à aller travailler en forêt de Fontainebleau, faisant ainsi de Corot l'un des premiers peintres à travailler dans le village de Barbizon.
Corot part pour l'Italie en 1825. A partir de ce moment, il ne cessera pas de voyager. Il va ainsi parcourir la france : Normandie, le Morvan, l'Auvergne, la Saintonge, la Picardie, et la Provence. Il va également se rendre en Suisse, aux Pays-Bas et à Londres. Il habite une partie de l'année à Ville d'Avray. Sa notion de la peinture est que "la lumière crée la vie", ce qui fait de lui un des précurseurs de l'impressionnisme. A partir de 1835, Corot participe aux Salons de peinture la réputation est établie, avec de vastes compositions mythologiques ou bibliques, des vues de Ville d'Avray et d'Italie (1834 - 1843). On considère que les plus grands chef d'oeuvre de Corot sont ceux où l'artiste mainie le mieux l'art des variations subtiles de tonalité. on peut le remarquer dans les peuvres suivantes : le Port de La Rochelle (1852, Yale University), la Cathédrale de Mantes (1869, Reims), le Beffroi de Douai (1871, Louvre), l'Intérieur de la cathédrale de Sens (1874, Louvre). Dans son ouvrage "les paysagistes" (1868), Emile Zola dira de Corot « On doit le reconnaître comme le doyen des naturalistes » (les Paysagistes, 1868). Maus Corot n'a pas travaillé que les paysages, on lui doit aussi de très beaux portraits de femems : Claire Sennegon, 1838, Louvre ; Femme en bleu, 1874, ibid.), nus chastes ou troublants (l'Odalisque romaine, dite Marietta, 1843, Petit Palais ; Nymphe couchée, 1855, musée d'Art et d'Histoire, Genève ; la Toilette, 1859, collection privée), figures saisies sur le vif ou issues de songes (la Lecture interrompue, 1868, Art Institute, Chicago ; la Jeune Grecque, vers 1869, Metropolitan Museum of Art ; Jeunes Filles de Sparte, Brooklyn Museum, New York ; la Femme à la perle (vers 1869, Louvre) ; Jeune Femme algérienne couchée sur l'herbe, vers 1873, Rijksmuseum). Baudelaire qualifia l'ouvre de Corot de « miracle du cœur et de l'esprit » Un trait de la personnalité de Corot, qui nous le rend très attachant : sa générosité. En 1871, il donna 20 000 francs aux pauvres de Paris, subissant le siège des Prussiens. En 1872, il achète et offre une maison située à Auvers-sur-Oise à Honoré Daumier, devenu aveugle et sans ressources. En 1875, il donne 10 000 francs à la veuve de Jean-François Millet pour l’aider à élever ses enfants. Atteint d'un cancer à l'estomac, Corot s'éteignit à Ville d'Avray le 22 février 1875.


Liens

France jeditoo Corot à Mantes (4) <> Corot à Honfleur
L'Impressionnisme Présentation de la vie et l'oeuvre de Corot
Jean-Baptiste Camille Corot L'oeuvre complète de Corot
 

Vidéos/ diaporamas

Vidéo non visible ?, Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
Jean Baptiste Camille Corot (Diaporama 15' )

Vidéo non visible ?, Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
(Diaporama/vidéo en français ' )

Vidéo non visible ?, Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
(Diaporama ' )

Vidéo non visible ?, Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
Camille Corot, Natur und Traum (Diaporama/vidéo en allemand 4'45 )

Jean Baptiste Camille Corot pintor Frances de paisajes (Diaporama 3' )
 


Peintures

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation, aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'art, les ateliers d'artistes et/ou leur site Internet.
Warning ! The paintings are under copyright for commercial use.

Avignon,  vue prise de Villeneuve  par Camille Corot
Avignon, vue prise de Villeneuve - Camille Corot ©

Barbizon,   trop d'arbre en forêt  par Camille Corot
Barbizon, tronc d'arbre en forêt- Camille Corot 1822 ©
 
L'église de Lormes par Camille Corot
L'église de Lormes (Nièvre) - Camille Corot 1841 © Wadsworth Atheneum

Une matinée, la danse des  nymphes par CAmille Corot
Une matinée, la danse des nymphes - Camille Corot 1850 © Musée d'Orsay

Le pêcheur à la pointe du marais - Camille Corot vers 1860 ©

baigneuses aux îles Borromées par Camille Corot
Baigneuses aux iles Borromées Camille Corot 1872 © Hiroshima Museum

Florence vue des jardins de Bomboli par Camille Corot
Florence vue des jardins de Bomboli - Camille Corot 1826 ©
 
Fontainebleau, les chênes  noirs  par Camille Corot
Fontainebleau, les chênes noirs - Camille Corot ©

Fontainebleau, rochers  par Camille Corot
Fontainebleau, rochers - Camille Corot ©

Environs de Mantes - Camille Corot 1855-60 ©

Le forum de Rome vu depuis les jardins Farnèse  par Camille Corot
Le forum de Rome vu depuis les jardins Farnèse - Camille Corot 1826 ©

Les maisons Cabassud à Ville d'Avray  par Camille Corot
Les maisons Cabassud à Ville d'Avray - Camille Corot 1835-40 © Le Louvre
 
Le pont et l'église de Moret-sur-Loing  par Camille Corot
Le pont et l'église de Moret-sur-Loing - Camille Corot ©

Le chevrier de Genzano  par Camille Corot
Les collines de Genzano - Camille Corot vers 1843 ©

Maisons de  pêcheurs au  bord de la mer par Camille Corot
Maisons de pêcheurs au bord de la mer - Camille Corot vers 1845 ©

Environs de Presles, Seine et Oise par Camille Corot
Environs de Preles, Seine-et-Oise - Camille Corot vers 1845-50 ©

Rolleboise, près de Mantes  par Camille Corot
Rolleboise, près de Mantes - Camille Corot 1850-55 © Le Louvre
 
Rosny, le château de la  duchesse de Berry  par Camille Corot
Rosny, le château de la duchesse de Berry - Camille Corot 1840 ©

Ville d'Avray  par Camille Corot
Ville d'Avray - Corot 1835-40 © Bridgestone Museum

Ville d'Avray, paysanne et son enfant entre  2 arbres, au bord d'un étang  par Camille Corot
Ville d'Avray, paysanne et son enfant entre 2 arbres, au bord d'un étang - Camille Corot ©

Villeneuve-les-Avignons, terrasse  du  jardin de l'hospice  par Camille Corot
Villeneuve-les-Avignon, terrasse du jardin de l'hospice - Corot 1836 © Le Louvre

Fontainebleau, vallée de la Solle  par Camille Corot
Fontainebleau, vallée de la Solle - Corot vers 1865 ©
 
Souvenirs de Picardie par Camille Corot
Souvenirs de Picardie - Corot vers 1865-70 ©

Le coup de vent par Camille Corot
Le coup de vent - Corot vers 1865-72 © Musée Pouchkine Moscou

Intérieur d'église à Mantes - Camille Corot 1865-70 © Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid

Le parc des Lions à Port-Marly   par Camille Corot
Le parc des Lions à Port-Marly - Camille Corot 1872 © Museo Thyssen-Bornemisza

paysage de la campagne romaine  par Camille Corot
Paysage de la campagne romaine - Camille Corot © Le Louvre
 


Ces sites vous intéresseront - have a look over that websites