Camoin
Charles Camoin (1879 - 1965)



Recherche personnalisée



Braque
Camoin
Degas
Gainsborough
Gervex
Greuze
Henner
Laurencin
Modigliani
Rembrandt
Toulouse Lautrec
Valadon
Vermeer
Watteau



Charles Camoin, né à Marseille en 1879. A partir de 1895, il suit des cours de dessin à l’École des beaux-arts de Marseille. L'année suivante, on lui décerne un premier prix de figure, ce qui va l'encourager à poursuivre dans cette voie. Habitant ensuite Paris, il va s'inscrire à l'Ecole de Beaux Arts de la ville, où il rencontrera Henri Matisse, Albert Marquet et Henri Manguin, dabns l'atelier de Gustave Moreau. Il va s'exercer à faire des croquis pris sur le vif, dans les rues de Paris. Il va également s'imprégner de la peinture des Impressionnistes. Camoin aura une grande proximité, dans son art, avec Matisse et Albert Marquet. A l'époque, le service militaire dure 3 ans ! C'est pendant cette période, son régiment étant à Aix-e,n-Provence, qu'il va aller taper à la porte de Paul Cézanne, qui va le prendre en affection, le conseiller. A la fin de son service militaire, Camoin s'installe à Paris (1903) et va exposer aux salon des Indépendants et d'Automne. En 1904, l'artiste se rend en Italie, et va appliquer, dans son art, les leçons prodiguées par Paul Cézanne : s'éloignant de la méthode impressionniste, il va plus s'attacher à la forme qu'à la perception (à l'impression), celle des formes et de l'agencement dans l'espace. En 1904, l'Etat français lui achète 2 paysages peints lors de son séjour en Italie. En 1905, Camoin participe au Salon d'Autome, dans la même salle que Derain, Manguin, Marquet, Matisse et de Vlaminck. Il se rapproche du mouvement "fauve", ce qui marque ses tableaux réalisés dans le midi de la France. En 1906, Camoin habite 12 rue Cortot, là où se situe maintenant le Musée de Montmartre, sur la Butte Montmartre. Ayant atteint la renommée en France, les tableaux de l'artiste vont alors s'exposer, et se vendre, en Europe et aux USA. A partir de 1908, la peinture de Camoin s'oriente plus vers l'expressionnisme, et il introduit la couleur noire dans sa peinture. IL passe la saison d'hiver 1912-1913 auprès de son ami Matisse, à Tanger, au Maroc. De ce séjour va découler un évolution dans sa peinture : il abandonne le noir et ses couleurs s'adoucissent. En juin 1914, Camoin détruit toute une partie de ses toiles en les découpant en morceaux ! Les morceaux seront récupérés, et les toiles rafistolées vendues au Marché aux Puces ! Mobilisé en 1914, Camoin sert en tant que brancardier. Démobilisé en 1919, Camoin reprend la peinture dans son atelier du 46 rue Lepic à Montmartre. EN 1920, après s'être marié, Camoin devient devient sociétaire de la Société nationale des beaux-art. Dans sa peinture, il renoue avec les couleurs délicates, et s'oriente vers une peinture spontanée, sensuelle et s'écarte de toute approche intellectualisée. L'artiste s'installe à St-Tropez en 1921. DAns les années 1940, Camoin se rapproche à nouveau de Matisse, en entretenant une importante correspondance avec lui, ainsi qu'avec Bonnard, Installé au Cannet. Camoin se partagera, durant les dernières années de sa vie, entre Paris et St-Tropez. Il décédera dans son atelier de Montmartre le 20 Mai 1965, mais sera inhumé à Marseille.


Charles Camoin.com Site Internet de l’association les Archives Camoin. Vie et oeuvre
France Jeditoo Camoin à St-Tropez
 

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation, aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'art, les ateliers d'artistes et/ou leur site Internet.
Warning! The paintings are under copyright for commercial use.

Charles Camoin
Barques au bois de Boulogne par Charles Camoin 1947 ©


Charles Camoin
Le canal de la Douane à Marseille par Charles Camoin ©

Charles Camoin
Le port de Marseille par Charles Camoin ©

Charles Camoin
Le port de Marseille par Charles Camoin ©

Charles Camoin
Le port de Marseille par Charles Camoin ©

Charles Camoin
Le pont transbordeur à Marseille par Charles Camoin ©

Charles Camoin
La Croisette à Cannes par Charles Camoin 1920 ©

Charles Camoin
Le port de St-Tropez par Charles Camoin ©

Charles Camoin
Golfe de St-Tropez, le Favouillou par Charles Camoin 1941 ©

Charles Camoin
La terrasse à St-Tropez par Charles Camoin ©

Charles Camoin
Nature morte avec pommes et poires par Charles Camoin ©

Charles Camoin
La plage à Ste-Maxime par Charles Camoin ©

Charles Camoin
Le port de Cassis par Charles Camoin 1906 ©

Charles Camoin
Le port de Marseille par Charles Camoin 1928 ©

Charles Camoin
St-Tropez,voiliers dans la baie des Canoubiers par Charles Camoin 1939 ©

Charles Camoin
Vue de Ramatuelle par Charles Camoin 1937 ©


Vidéos

Charles Camoin peintre provençal (Diaporama/slideshow 9'50)

Charles Camoin (Diaporama/slideshow 4')
 

Vous avez aimé ce site, vous aimerez peut-être ceux-ci
If you like that website, maybe you'll like those there
Bricolage (DIY) ¤<>¤ Décoration ¤<>¤ Jardinage (Gardening) ¤<>¤ Loisirs créatifs (Creative hobbies) ¤<>¤ France ¤<>¤ Monaco ¤<>¤ Cannes