Manguin
Henri Manguin (1874 - 1949)



Recherche personnalisée


Le peintre voluptueux », c’est ainsi que Guillaume Apollinaire le surnommait, Henri Manguin se montre doué pour le bonheur et son œuvre, lumineuse et colorée, s’en ressent. Né en 1874 à Paris, Henri Manguin affirme rapidement un talent artistique. À 16 ans, il abandonne le lycée pour l’École des arts décoratifs où il fait la connaissance d’Albert Marquet, Georges Rouault et Henri Matisse. Ensemble, ils entrent à l’École des beaux-arts où Gustave Moreau les incite à la liberté. Manguin prend peu à peu son envol en affirmant la place singulière de la couleur qui définit l’espace, comme dans La Petite Italienne (1903), avec des fonds colorés à la lisière de l’abstrait. Déjà on trouve l’alliance séduisante de mauves et de verts profonds, très présents dans son œuvre. En 1899, le peintre a épousé Jeanne Carette, une jeune pianiste qui devient son modèle de prédilection et avec qui il fondera une famille. Il représentera souvent sa femme et leurs enfants, paisibles et heureux entre jeux et lectures, siestes et baignades, dans des paysages somptueux. En 1904, lors d’un premier séjour à Saint-Tropez, la lumière l’incite à utiliser plus encore ses tonalités puissantes dans les toiles qu’il enchaîne avec passion, comme le flamboyant Saint-Tropez, le coucher de soleil. Sur la Côte d’Azur, il peint les années suivantes des toiles sensuelles comme Jeanne sur le balcon de la Villa Demière, Nu sous les arbres, Jeanne, et La Sieste, où éclatent le bleu de la mer, l’orangé de l’étoffe, le vert des feuillages et le violet des ombres dans un superbe jeu de soleil entre les frondaisons. S’il reste fidèle à l’harmonie et à la vigueur de ses accords chromatiques, il revient peu à peu, comme les autres fauves, à des lignes plus marquées. À partir de 1910, il va souvent en Suisse, et pendant la Première Guerre mondiale, Manguin, réformé, vit avec sa famille à Lausanne.
En 1894, il fréquente l'atelier de Moreau, où il se lie d'amitié avec Marquet, Matisse et Rouault. En 1899, il expose à la Galerie Berthe Weill et à la Société Nationale. En 1904, il découvre Saint-Tropez et se lie d'amitié avec Signac. Il expose au Salon d'Automne, aux Etats-Unis et à le Biénale de Venise. En 1906, il se lie d'amitié avec Cross, et voyage en Italie. Il expose à Zurich et à Bucarest. En 1909 il s'installe à Neuilly et participe à l'exposition de groupe de Russie. Il séjourne à Honfleur, puis se fixe pour l'été à Sanary. Il expose à Berlin. Il habite Lausanne pendant la guerre de 1914 à 1918. En 1917, il découvre neuchâtel et le lac de Colombier, qui va lui inspirer son plus grand pastel « Les baigneuses ». il revient dans le midi en 1919, d’abord près de Marseille, puis à Saint-Tropez, où il loue la villa « l’oustalet deï Pescadou » qu’il achètera plus tard. Cette maison, surplombant le golfe, possède un grand atelier, ouvert sur la mer et le jardin. Dès lors, il va alterner les hivers à Paris et les étés à l’Oustalet, hormis quelques séjours à Marseille, les hivers 1923-24 et 1925-26, Toulon 1926-27 et la Bretagne, printemps 1931 et 1936. En 1924, il participe au projet d'un musée à Saint-Tropez. Les tableaux de Manguin vont être exposées dans le monde entier. Il loue un atelier à Avignon en 1942. Il meurt en 1949.


Liens/links

France Jeditoo Manguin à St-Tropez
Galerie Fleury Henri Manguin (Fichier PDF)
 


Peintures/paintings

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation, aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'art, les ateliers d'artistes et/ou leur site Internet.
Warning! The paintings are under copyright for commercial use.

Vue sur la Ponche à St-Tropez par Henri Manguin 1904 ©

Coucher de soleil à St-Tropez par Henri Manguin 1904 ©

Vue sur le golfe de St-Tropez par Henri Manguin 1905 ©


Paysage à St-Tropez par Henri Manguin 1905 ©

La ferme Brunette à St-Tropez par Henri Manguin 1905 ©

Promenade à St-Tropez par Henri Manguin 1905 ©

Jeanne sur le balcon à la villa Demière par Henri Manguin 1905 ©

Jeanne se reposant, villa Demière par Henri Manguin 1905 ©

La sieste, Jeanne par Henri Manguin 1905 ©

Barques à La Ponche à St-Tropez par Henri Manguin ©

Jeanne à l'ombrelle à Cavalière (dans le Var) par Henri Manguin 1906 ©

Amandiers en fleurs par Henri Manguin 1907 ©

Nature morte aux faisans bleus par Henri Manguin 1909 ©

Six-Fours Sanary par Henri Manguin 1911 ©

Enfant endormi (Claude Manguin) par Henri Manguin 1912 ©

Cassis par Henri Manguin 1913 ©

Allée à Villecroze, Cassis, été 1914 par Henri Manguin ©

Lausanne sous la neige par Henri Manguin 1916 ©

Les baigneuses par Henri Manguin 1917 ©

St-Tropez, vue sur le golfe par Henri Manguin 1918 ©

Le golfe de St-Tropez par Henri Manguin ©

Honfleur par Henri Manguin 1921 ©

Glycine à Neuilly par Henri Manguin 1922 ©

Avignon vue de Payo par Henri Manguin 1936 ©

St-Paul par Henri Manguin 1938 ©

Nature morte, melon, poires, maïs et pot bleu par Henri Manguin 1942 ©

Figues et amandes par Henri Manguin 1947 ©


Vidéos/diaporamas/slideshow

Henri Manguin - Musée des Impressionnismes à Giverny (Vidéo en français 9')

Henri Manguin (Diaporama/slideshow 6'20)
 

Vous avez aimé ce site, vous aimerez peut-être ceux-ci
If you like that website, maybe you'll like those there
Bricolage (DIY) ¤<>¤ Décoration ¤<>¤ Jardinage (Gardening) ¤<>¤ Loisirs créatifs (Creative hobbies) ¤<>¤ France ¤<>¤ Monaco ¤<>¤ Cannes