Marquet
Albert Marquet (1875-1947)



Recherche personnalisée


 
Bonnard
Degas
Gainsborough
Gervex
Greuze
Henner
Laurencin
Marquet
Modigliani
Rembrandt
Toulouse Lautrec
Valadon
Vermeer
Watteau


Albert Marquet est né à Bordeaux en 1875. Il fait ses études à l’Ecole des arts décoratifs de Paris (1890-1894), où il se lie d’amitié avec Henri Matisse. Il poursuit ses études à l’Ecole des beaux-arts dans l’atelier de Gustave Moreau, entre 1895 et 1898. Albert Marquet peint des paysages et des nus postimpressionnistes, qui deviennent de plus en plus colorés et simplifiés, s’exprime - à l'instar de Matisse - dans des tons purs. Au début du siècle, Albert Marquet expose dans les Salons parisiens (Salon des Indépendants, Salon d’Automne) et prend part à de nombreuses manifestations organisées à l’étranger (Russie, Etats-Unis, etc.). Marquet rencontre Dufy, Camoin. Il est présent dans la fameuse « cage aux fauves » qui fait scandale au Salon d’Automne de 1905 ; il peint à cette période des toiles aux formes cernées de noir, des portraits, des plages normandes ou des scènes animés. Souvent en vue plongeante, l’artiste représente la Seine et crée des variations de ce thème par des temps et des lumières différentes. Sa première exposition personnelle sera organisée en 1907 (Galerie Druet, Paris). Au début des années 10, Marquet peint une série de nus féminins réalistes. Il est réformé en 1914. Des années 20 jusqu’aux années 40, Albert Marquet effectuera de nombreux voyages, Italie, Espagne, Maroc et surtout en Algérie, où il a rencontré sa femme. La peinture de Marquet se caractérise par une atetntion particulière portée sur la lumière et la couleur. Le thème de prédilection d’Albert Marquet est celui du paysage près de l’eau (mer, lac, rivière), paysages qu’il traite dans des tons doux à dominante de gris. Dans les années 1935, Albert Marquet loue une maison dans l'île de Porquerolles. Albert Marquet, homme sensible souvent apprécié pour sa modestie, est mort en 1947 à Paris. Il est à remarqué qu'il a très peu peint sa ville natale. Nous avons retrouvé le trace de l'un des rares tableaux de Bordeaux : le Pont de Pierres.


Liens/links

Galerie Pentcheff Albert Marquet
Mémoire d'Afrique du Nord Albert Marquet en Afrique du Nord
 

Vidéos/diaporamas/slideshow

Albert Marquet: A collection of 481 works ( Diaporama/slideshow 48')

Expo-Albert Marquet ( Vidéo en français 5'35)



Peintures/paintings

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation, aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'art, les ateliers d'artistes et/ou leur site Internet.
Warning! The paintings are under copyright for commercial use.

La Seine et le chevet de Notre-Dame, sur l'île de la Cité par Albert Marquet 1902 © Musée d'Art Moderne de Troyes


Saint-Tropez par Albert Marquet 1905 ©

Port de la Ponche à St-Tropez par Albert Marquet 1905 ©

Affiches à Trouville par Albert Marquet 1906 ©

14 juillet au Havre par Albert Marquet 1906 © Musée Albert-André

Bassin du Roy, Le Havre, par Albert Marquet 1906 ©

Vue du Pont Neuf à Paris (sur le petit bras de la Seine) par Albert Marquet 1906 ©

Le port de Marseille par Albert Marquet 1916 ©

La barque rouge à Sanois (Val d'Oise) par Albert Marquet 1917 ©

Mistral à l'Estaque par Albert Marquet 1918 ©

L'Estaque à Marseille, par Albert Marquet 1918 ©

L'Estaque par Albert Marquet 1918 ©

Pont St-Michel et Conciergerie par Albert Marquet entre 1914-18 ©

Automne à Herblay (Val d'Oise) par Albert Marquet vers 1919 ©

Le port de La Rochelle à marée basse, par Albert Marquet 1920 ©

Le pont de q<Pierre à Bordeaux par Albert Marquet
Le pont de Pierre à Bordeaux par Albert Marquet vers 1923 ©

Le bassin d'Arcachon par Albert Marquet 1924-25 ©

Pont Neuf et Samaritaine, le soir, à Paris, par Albert Marquet 1935-36 © Musée National d'Art Moderne

Jardin au Pyla par Albert Marquet 1936 ©

Vue de Porquerolles, par Albert Marquet vers 1938 ©
Dans les années 1935, Albert Marquet loue une maison dans l'île de Porquerolles, et il écrit "Nous y habitons une grand emaison rose, dont les jardin , prolongé par un bois de pins bordant la mer, aboutit à à la plage d'Argent. De la terrasse, complantés de palmiers, pleins de cigales, nous pouvons surveiller les mouvements du port . Il y a ses pêcheurs, ses voiliers de plaisence, et el courrier qui relie l'le au continent y fait figure de gros bateau. L'île embaume le thym, la lavande. Les cigales bruissent du lever du soleil à son coucher. . Elles se taisent quand un nuage passe". Albert Marquet, homme sensible souvent apprécié pour sa modestie, est mort en 1947 à Paris.

Porquerolles, par Albert Marquet 1938 ©

Pont Neuf et Samatritaine en hiver, par Albert Marquet 1940 ©

La Seine à Rouen par Albert Marquet 1942 ©
 

Vous avez aimé ce site, vous aimerez peut-être ceux-ci
If you like that website, maybe you'll like those there
Annuaire général (Directory) ¤<>¤ Bricolage (DIY) ¤<>¤ Décoration ¤<>¤ Jardinage (Gardening) ¤<>¤ Loisirs créatifs (Creative hobbies) ¤<>¤ Monaco ¤<>¤ Cannes